La situation à la MIBA au menu de la réunion du comité de conjoncture économique à la primature

 Le climat de conflit entre le comité de gestion et le conseil d’administration de la MIBA est l’un des points abordé à la réunion du comité de conjoncture économique présidée par le Premier ministre.

La situation qui prévaut au sein de la Minière de Bakwanga(MIBA) été à l’ordre du jour de la réunion du comité de conjoncture économique présidée mardi à la primature par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba.

En effet, rappelons–nous, il y a quelques semaines, le conseil d’administration de cette entreprise avait décidé de révoquer son directeur général, M.Albert Mukina désigné comme coupable de « ses limites et incohérences dans la gestion courante de la société et dans l’exécution de ses décisions, mettant ainsi la société dans les difficultés énormes de fonctionnement et dans l’impossibilité d’atteindre les objectifs assignés ».

Décision à laquelle s’est opposé M. Clément Kwete, le ministre du Portefeuille chargé de la gestion des entreprises publiques. Selon lui, cette décision est en violation des textes légaux.

Le Premier  ministre Ilunga Ilunkamba soucieux du respect de la loi en la matière l’a, à cet effet, instruit au cours de cette rencontre de ce mardi, à faire respecter les dispositions légales pour venir à bout de cette situation en vue de son bon fonctionnement.

Toujours en ce qui concerne le secteur des mines, le projet de loi sur le fonds minier a été présenté par le ministre des Mines, Willy Kitobo. Il lui a été recommandé de soumettre ce texte à la commission des lois du gouvernement que préside le vice-Premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux pour toilettage.

Par ailleurs, le vice-Premier ministre, ministre du Budget, Jean Baudouin Mayo qui a présenté le compte-rendu de cette rencontre, a expliqué que la note de conjoncture économique présentée par la vice-Première ministre, ministre du Plan, Élysée Munembwe, montre à suffisance que le cadre macro-économique de la RDC reste stable.

Toutefois, a-t-il noté, beaucoup d’efforts sont à fournir par le gouvernement central pour contenir quelques poussées qui s’observent déjà sur le terrain.

A propos du dossier des réserves de changes soumis aux membres du comité de conjoncture économique par le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) Déogracias Mutombo Mwana Nyembo, elle a été actée et les efforts fournis par celle-ci pour la stabilité du taux de change ont été salués, a déclaré  a le vice-Premier ministre,  ministre en charge du Budget.

Pour ce qui est de la ministre de l’Economie nationale Acacia Bandumbola, elle a été instruite à bien préparer ces opérations du contrôle à effectuer bientôt dans les milieux des opérateurs économiques.

Les participants se sont également penchés sur le Plan de l’aménagement du territoire présenté par le ministre d’État, ministre de l’Urbanisme et habitat, Pius Mwabilu et le ministre de l’Aménagement du territoire, Aggée Aje Matembo Titi.

A ce sujet, des orientations ont été données par le Premier  ministre dans le sens de respecter les zones stratégiques comme les camps militaires, les cimetières et autres sites stratégiques.

leave a reply