Kasaï : Il y a aussi les autorités à Kinshasa, pour essayer d’avancer, vendre le Kasaï, ses opportunités, pour consolider la paix, tourner la page du confit, s’inscrire dans le développement et renforcer les fonctions régaliennes de l’Etat » L. Zerrougui


En fin de mission ce 12 février dans la province du Kasaï; La numéro une de la MONUSCO, Leïla Zerrougui, appelle à une mobilisation des troupes Onusiennes et autorités congolaise, « pour consolider la paix et tourner la page du conflit ». Dit-elle dans son allocution de fin de mission dans cette partie du pays.  Elle a émise le vieux devoir cette page de conflit se tourner. 

« Nous devons tous ensemble, les Nations unies dans notre globalité, et pas seulement la MONUSCO parce qu’il y a beaucoup de travail de développement que la Mission ne peut pas faire (…). Il y a aussi les autorités à Kinshasa, pour essayer d’avancer, vendre le Kasaï, ses opportunités, pour consolider la paix, tourner la page du confit, s’inscrire dans le développement et renforcer les fonctions régaliennes de l’Etat »

Dans la région du Kasaï, elle s’est successivement rendue à Kananga (Kasaï-Central) et à Tshikapa (Kasaï).A en croire L. Zerrougui, après la terreur causée par le phénomène Kamuina Nsapu, il est nécessaire de se tourner vers les initiatives de développement et renforcer les fonctions régaliennes de l’Etat.« Les défis sont énormes, les zones sont enclavées, la pauvreté est très élevée dans la zone avec tout ce qui s’est passé mais aussi le retour des réfugiés et des déplacés, il y a beaucoup de choses à faire »


24hnewsRdc

leave a reply