🇨🇩RDC: prévenu kamerhe est en agonie.

Près d’une vingtaine de personnalités congolaises sont citées à comparaître comme témoins dans le procès de vital kamerhe et ses deux autres co accusés qui reprend le 25 mai à kinshasa.

Plusieurs personnalités congolaises, dont des ministres en fonction et des anciens ministres , sont citées à comparaître comme témoins dans le dossier de vital kamerhe et consorts, selon une citation adressée au président du tribunal de grande instance de la Gombe à kinshasa en date du 23 mai par Mr Dieudonné kaluba dibwa de la partie civile, consultée par la rédaction 24hnewsrdc.com

Conformément aux dispositions des articles 74 et 76 du code de la procédure pénale en RDC. Mr Dieu-donné kaluba entend faire citer à l’audience d’instruction le 25 mai courant les personnes suivantes :

Bitakwira bihona, ancien ministre du développement rural

Nicolas kazadi, coordonnateur principal

Pascal Katanga kahinda, chef de la division et conservateur des titres immobiliers de ngaliema

Membres de la comité de gestion de 100 jours : bilomba mukumbi Joseph, Banywesize byamungu, Justin kamerhe, Daniel shangalume alias massaro

Kangudia mbayi pierre, ancien ministre du budget

Deogratias mutombo, gouverneur de la banque centrale du Congo

Henri yav mulang, ancien ministre des finances

Kilangalamba, conservateur des titres immobiliers

Ngunda muzumbu, comptable principal à la présidence

Ntumba jhon, ministre de la formation professionnelle

Kazadi lubemba Alexis, expert programme de 100 jours

Ngongo salumu, DG ai de la MP

Molendo sakombi, ministre des affaires foncières

Soraya Mpiana, belle fille de vital kamerhe

Signalons que le procès d’instruction reprendra le 25 mai prochain au tribunal de grande instance de la Gombe à kinshasa et sera transmit en direct sur la radio télévision nationale congolaise (RTNC)

Nathan tshimanga

2 Comments

  • Bonsoir. Comment allez- vous très content que vous puissiez aussi me fournir des informations du pays.

  • Nous avons tous accueilli à bras ouverts cet état de droit prôné par le Président de la République. En ce jour où certains se prenaient pour des intouchachables exemptés des poursuites judiciaires à cause de leurs classes politiques,de leur influence, rang social….ils sont tout à fait surpris d’observer comme moi, l’installation d’n état dit de droit pour une Justice pour tous, laquelle justice dont nous aimerions voir la transparence et impartialité et que la lumière soit portée dans tous les dossiers à leur portée que ça soit de l’ancien ou du nouveau régime afin de bâtir ensemble un Congo fort et émergent.

leave a reply