🇨🇩RDC: fcc-cach, divorce ou jeu politique ?

Un mariage boitant jusque là, le FCC et CACH jouent un jeu de cache-cache au sommet de l’Etat depuis l’investiture du président de la république démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi tshilombo.

Des ordonnances non signées, des contestations a l’assemblée nationale et au sénat des uns envers les autres, montre que le mariage ne durera pas pour longtemps entre les deux familles qui constituent le pouvoir actuel. Jusque là le ministre du portefeuille, Clement kuete ne veux toujours pas exécuter l’ordonnance du chef de l’Etat nommant les mandataires de la SNCC et GECAMINE depuis juin dernier. Qui dirige qui?

Selon certaines sources, la coalition FCC -CACH va bientôt s’écrouler et le gouvernement ilunkamba tombera dans ce sens.

L’actuel président de la république sort maintenant de son splendide plan, il se nimbe d’une vertu magique et d’aura sacrée pour démontrer ses veritables plumes envers ses partenaires du FCC. Félix avait piégé le FCC en nommant ilunga ilunkamba comme premier ministre sans aucune ordonnance présidentielle au lieu de nommer un informateur pour identifier la majorité parlementaire, très contant du silence du chef de l’Etat, le FCC s’en était réjoui, pourtant, il renait sa fin politique sans le savoir.

Maintenant, le sénateur, bahati lukwebo est de retour et très confortant après l’arrêt de la cour constitutionnelle…… L’odeur à change de dans le camp Tshisekedi. Car le chef de l’Etat vient de soumettre l’ordonnance portant nomination, organisation et fonctionnement du gouvernement à la cour constitutionelle, ayant violé la procédure de nomination du premier ministre ilunkamba.

L’article 78 de la constitution exige ainsi, l’identification de la majorité parlementaire passant par la nomination d’un informateur. Félix Antoine Tshisekedi tshilombo, souvent incompris sortira stratège sans dissolution de l’assemblée nationale mais seulement avec la constitution.

Par ailleurs, on nous signale que plusieurs émissaires de l’opposition ont été reçu dans la résidence privée du président ( ensemble pour la république, scode et MLC etc..). Tout semble croire à de négociations pour le repositionnement et le renforcement de la majorité présidentielle à l’assemblée nationale.

C’est alors, la coalition FCC -CACH sera enterrée après l’Etat d’urgence. Une de nos sources gouvernementales, nous a tenu à nous informer sur un malaise obsevé dans plusieurs cabinets ministériels du gouvernement ilunkamba.

Nathan tshimanga

leave a reply