🇨🇩RDC: Les 16 et 17 janvier : «Patrice-Emery Lumumba et Laurent Désiré KABILA peuvent-ils nous inspirer ?» Me Jean Claude Katende

Dans sa pages d’opinions libres Me Jean Claude KATENDE a analysé les attitudes de ces deux héros nationaux
Et a estimé que ces deux personnalités peuvent inspiré les dirigeants et citoyens congolais.

« Les 16 et 17 janvier, nous nous souvenons de deux personnalités importantes mortes pour la cause nationale. Nous citons Patrice-Emery Lumumba assassiné en 1961 et Laurent Désiré KABILA assassiné en 2001, par les ennemis du Congo avec l’appui de leurs relais congolais. »

Au sujet du combat que mène le peuple congolais pour asseoir la vraie DĂ©mocratie, Me Katende pense qu’ils sont les inspirateurs du bien ĂŞtre de congolais.

« 59 ans après la mort de Patrice-Emery Lumumba et 19 ans après celle de Laurent-Désiré KABILA, ces deux congolais peuvent-ils nous inspirer dans le combat que nous menons aujourd’hui pour asseoir la démocratie, la sécurité et le bien être des congolais ?
Oui, je pense qu’en prenant ce qui a de positif chez chacun d’eux, Patrice-Emery Lumumba et Laurent Désiré KABILA peuvent beaucoup inspirer les dirigeants et les citoyens congolais.
Patrice-Emery Lumumba Ă©tait intransigeant sur les principes les valeurs.
Pour lui, les principes n’étaient pas négociables. L’indépendance du Congo était un droit et elle ne devrait pas faire l’objet de négociation entre les congolais et les colons belges. Il fallait l’arracher à tout prix. Il avait donner sa vie pour que le Congo ait droit à l’indépendance politique, mais aussi économique.
Aujourd’hui dans notre pays, cette intransigeance sur les principes/ les valeurs n’existe plus.
Tout le monde, de dirigeants politiques au simple citoyen, croit que tout est relatif, tout est négociable.
Croire que tout est négociable fait perdre à notre pays des repères, des fondamentaux sans lesquels aucun progrès n’est possible. »a-t-il dit.

Selon le PrĂ©sident de l’Asadho, le Congo doit avoir des valeurs que tout le monde doit respecter et qui ne peuvent pas faire l’objet de marchandage au profit de qui que ce soit.
Qu’on soit Président de la République, chef de l’armée, de la police, tous sont sencé de se plier devant lesdites valeurs.

« Au Congo, nous sommes toujours habitués à arrondir les angles en fonction de tribu, copinage, appartenance politique, la corruption… Avec cette attitude, nous retardons le progrès du pays malgré nos discours rassurants. Nous savons tous que Laurent-Désiré KABILA était un des rares dirigeants politiques de notre pays qui croyait que le Congo était capable de financer son propre développement.
Le fait déjà de croire dans cette thèse qui est vraie et de la propager vous accorde une certaine liberté et vous fait respecter. »

Le gardien du temple Me Jean Claude Katende est allé loin dans sa réflexion en disant que
Beaucoup de congolais, dirigeants politiques ou simples citoyens ne croient pas dans cette thèse défendue par Laurent-Désiré KABILA et dans laquelle lui il croit fermement.

« Beaucoup de congolais pensent toujours à l’aide au développement, aux finances des institutions financières internationales qui sont, d’ailleurs, des véritables outils d’exploitation de nos Etats.
Tous les étrangers qui viennent faire les affaires au Congo rentrent les mains pleines, mais nous congolais avons toujours les mains vides. Le problème est que nous ne croyons pas dans notre pays. »a-il ajouté

Il demande au peuple congolais de réfléchir des paradigmes sur ces aspects : « Patrice-Emery Lumumba et Laurent-Désiré KABILA étaient la bénédiction pour notre pays. »a-t-il conclut

AMM

leave a reply