🇨🇩Rdc: Le mouvement « Lumière Tshisekediste » recadre J. Mabunda (Déclaration)

RĂ©unis en Association de rĂ©flexions et d’analyses, les membres du mouvement Lumière Tshisekediste (Lutshi) se disent indignĂ© par les propos qu’Ă  tenu l’Honorable PrĂ©sidente de l’AssemblĂ©e Nationale Jeanine MABUNDA sur la probable dissolution de l’Assemble Nationale supposĂ©e par le PrĂ©sident de la RĂ©publique DĂ©mocratique du Congo Son Excellence Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

A cet effet, dans une dĂ©claration rendu public le 21 janvier dernier la Lutshi dit avoir constater une sorte d’arrogance et d’orgueil mal placĂ©e dans le chef de la Dame suscitĂ©e lors de sa sortie mĂ©diatique.

Sans prĂ©judice Ă  la libertĂ© d’expression reconnue constitutionnellement Ă  tout Citoyen Congolais, se rĂ©serve de rappeler Ă  celle-ci que non seulement le cadre oĂą elle s’est permise de tenir son discours n’Ă©tait pas appropriĂ©, en ce sens qu’elle avait fait prĂ©tendument appel Ă  la presse ce jour pour une sĂ©ance d’Ă©changes des vĹ“ux.
A la surprise gĂ©nĂ©rale, elle a pu transformer cela en un lieu oĂą il fallait dĂ©nigrer Ă  tort la maĂ®trise dans le chef du PrĂ©sident de la RĂ©publique des dispositions constitutionnelles, mais aussi et surtout, la forme de son adresse au PrĂ©sident de la RĂ©publique qui n’a nullement respectĂ© les règles et principes dĂ©mocratiques C’est-Ă -dire, Ă  la place, chercher par exemple Ă  Ă©crire confidentiellement au PrĂ©sident de la RĂ©publique en vue d’exprimer son mĂ©contentement.

Par ailleurs, la Lumière Tshisekediste prĂ©cise: « Madame Jeanine MABUNDA intellectuelle de surcroĂ®t, face Ă  la probable dissolution de l’AssemblĂ©e Nationale supposĂ©e de manière savante par le PrĂ©sident de la RĂ©publique, elle devrait faire preuve de la retenue que de s’adonner Ă  la politique Ă©motionnelle et sentimentale, Ă©tant donnĂ© que le Chef de l’Etat, dans son discours, n’a nullement utilisĂ© l’affirmative, mais plutĂ´t le conditionnel. »

Piurce mouvement Pro-Tshisekedi, les dispositions constitutionnelles et les principes de droit qu’elle a prĂ©tendu rappelĂ© au PrĂ©sident de la RĂ©publique sont inopportunes d’autant plus que le Chef de l’Etat en qualitĂ© du garant du fonctionnement rĂ©gulier des institutions « il est seul compĂ©tent en vertu du pouvoir discrĂ©tionnaire d’apprĂ©cier la crise ou non avant toute dissolution de la Chambre basse du Parlement. »

Dans cette mĂŞme dĂ©claration dont une copie est parvenue Ă  24hNewsRdc.com, la Lumière Tshisekediste se rĂ©serve le droit d’affirmer que Madame a fait preuve d’amateurisme politique et surtout qu’elle a manquĂ© l’occasion de se taire.

A cet effet, dans une dĂ©claration rendu public le 21 janvier dernier la Lutshi dit avoir constater une sorte d’arrogance et d’orgueil mal placĂ©e dans le chef de la Dame suscitĂ©e lors de sa sortie mĂ©diatique.

Sans prĂ©judice Ă  la libertĂ© d’expression reconnue constitutionnellement Ă  tout Citoyen Congolais, se rĂ©serve de rappeler Ă  celle-ci que non seulement le cadre oĂą elle s’est permise de tenir son discours n’Ă©tait pas appropriĂ©, en ce sens qu’elle avait fait prĂ©tendument appel Ă  la presse ce jour pour une sĂ©ance d’Ă©changes des vĹ“ux.
A la surprise gĂ©nĂ©rale, elle a pu transformer cela en un lieu oĂą il fallait dĂ©nigrer Ă  tort la maĂ®trise dans le chef du PrĂ©sident de la RĂ©publique des dispositions constitutionnelles, mais aussi et surtout, la forme de son adresse au PrĂ©sident de la RĂ©publique qui n’a nullement respectĂ© les règles et principes dĂ©mocratiques C’est-Ă -dire, Ă  la place, chercher par exemple Ă  Ă©crire confidentiellement au PrĂ©sident de la RĂ©publique en vue d’exprimer son mĂ©contentement.

Par ailleurs, la Lumière Tshisekediste prĂ©cise: « Madame Jeanine MABUNDA intellectuelle de surcroĂ®t, face Ă  la probable dissolution de l’AssemblĂ©e Nationale supposĂ©e de manière savante par le PrĂ©sident de la RĂ©publique, elle devrait faire preuve de la retenue que de s’adonner Ă  la politique Ă©motionnelle et sentimentale, Ă©tant donnĂ© que le Chef de l’Etat, dans son discours, n’a nullement utilisĂ© l’affirmative, mais plutĂ´t le conditionnel. »

Piurce mouvement Pro-Tshisekedi, les dispositions constitutionnelles et les principes de droit qu’elle a prĂ©tendu rappelĂ© au PrĂ©sident de la RĂ©publique sont inopportunes d’autant plus que le Chef de l’Etat en qualitĂ© du garant du fonctionnement rĂ©gulier des institutions « il est seul compĂ©tent en vertu du pouvoir discrĂ©tionnaire d’apprĂ©cier la crise ou non avant toute dissolution de la Chambre basse du Parlement. »

Dans cette mĂŞme dĂ©claration dont une copie est parvenue Ă  24hNewsRdc.com, la Lumière Tshisekediste se rĂ©serve le droit d’affirmer que Madame a fait preuve d’amateurisme politique et surtout qu’elle a manquĂ© l’occasion de se taire.

Jérémie Kyaswekera

Jérémie Kyaswekera

leave a reply