đŸ‡šđŸ‡©L’opposant Jean-Bertrand Ewanga dans les bras de Tshisekedi et Kabila

Le prĂ©sident du parti Front citoyen pour la RĂ©publique (FCR) et membre d’Alternance pour la RĂ©publique vient de quitter cette plate-forme de soutien Ă  MoĂŻse Katumbi. Il dit se mettre Ă  la disposition du FCC-CACH, la coalition au pouvoir.

L’ancien secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du parti de Vital Kamerhe (Union pour la Nation congolaise), Jean-Bertrand Ewanga semble traverser la rue. Ce cadre de l’Alternance pour la RĂ©publique –plate-forme de soutien Ă  MoĂŻse Katumbi – a changĂ© son fusil d’épaule. Il dit ĂȘtre Ă  la disposition de la coalition au pouvoir, le Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila et le Cap pour le changement (CACH) du prĂ©sident de la RĂ©publique, FĂ©lix Tshisekedi. Mais cet opposant met un bĂ©mol dans sa dĂ©cision. Il dit ne pas quitter MoĂŻse Katumbi Ă  cause d’un conflit. « Je ne quitte pas MoĂŻse Katumbi Ă  cause d’un conflit. Je trouve que l’Alternance Ă©tait une rĂ©ussite et qu’il faut avancer (
) Je me mets donc Ă  la disposition de la coalition au pouvoir  », a dĂ©clarĂ© Jean-Bertrand Ewanga, des propos relayĂ©s par notre confrĂšre, Stany Bujakera.

DĂ©jĂ  dĂ©but octobre 2019, Jean-Bertrand Ewanga Is’Ewanga pestait sur la coalition Lamuka dont il Ă©tait Ă©galement membre. Il avait dĂ©clarĂ©, mercredi 9 octobre, via son compte Twitter que la coalition Lamuka a terminĂ© sa mission astronomique dans la lune. Pour ce dĂ©sormais ancien cadre de la plate-forme “Ensemble pour le changement” de l’opposant MoĂŻse Katumbi, les leaders de Lamuka font des « manƓuvres cinĂ©matographique » car chacun se prĂ©pare pour les Ă©lections de 2023. « La Coalition Lamuka et je le confirme a terminĂ© sa mission astronomique autour de la Lune, le reste ne sont que les manƓuvres  cinĂ©matographiques d’atterrissage en douceur ! Aujourd’hui, chaque leader se prĂ©pare pour 2023. A bon entendeur Salut ! », avait-il tweetĂ©.

Jean-Bertrand Ewanga qui n’a pas fait l’économie de ses louanges pour des « actions Ă  impact visible Â» de Richard Muyej, gouverneur de la province du Lualaba, semble avoir nourri, depuis des lustres, sa traversĂ©e de la route. Et cela, pour enfin finir sa course entre les bras du prĂ©sident FĂ©lix Tshisekedi et de son prĂ©dĂ©cesseur, Joseph Kabila, deux leaders de la coalition dont il s’est mis Ă  la disposition.

leave a reply