🇨🇩Les confessions religieuses pour une évaluation de l’impact de la coalition FCC-CACH dans la vie des Congolais

Les confessions religieuses en RDC ont exigé au FCC et au CACH de procéder à une évaluation de l’impact de leur coalition dans la vie des Congolais, une année après la prise du pouvoir.

C’était au cours d’une rencontre organisée le vendredi 24 janvier, journée marquant l’an I de l’alternance pacifique au sommet de l’Etat. La Rencontre était consacrée à la constitution d’une nouvelle plateforme regroupant toutes les confessions et à la signature de la charte qui devra régir les membres.

Le message des confessions religieuses Ă©tait inspirĂ© du livre d’EzĂ©chiel 33 : 6 qui dit, « Mais si la sentinelle voit venir l’ennemi et ne sonne pas du cor, de sorte que le peuple n’est pas averti, si alors l’ennemi survient et tue un membre du peuple, cette personne pĂ©rira bien par la suite de ses propres fautes, mais je demanderai compte de sa mort Ă  la sentinelle Â».

Les chefs des confessions religieuses sont donc des sentinelles que le Très- Haut à poster pour veiller sur la population congolaise. Ils constatent qu’une année après l’exercice du pouvoir par la coalition FCC-CACH, la dégradation de l’économie se poursuit, il y a persistance de l’insécurité notamment à l’Est du pays, la justice est instrumentalisée, nos ressources naturelles sont exploitées de manière illicite etc.

Alors que cette situation devrait interpeller les gouvernants, on assiste à une escalade verbale d’abord par des militants interposés, ensuite au niveau des cadres de la coalition et enfin au niveau des animateurs des institutions.

PC

leave a reply