đŸ‡šđŸ‡©Cacophonie au sein du gouvernement : la cohĂ©sion a du mal Ă  prendre corps

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 75

 Les agissements des membres du gouvernement donnent l’impression que chacun dĂ©fend son camp au lieu d’Ɠuvrer pour le Congo.

Y a-t-il au sein de l’équipe Ilunkamba deux gouvernements d’une part, celui du CACH qui recevrait ses directives Ă  partir du Palais de la nation et, d’autre part celui du FCC qui ne jurerait que par la hiĂ©rarchie de cette mĂ©ga plateforme politique ?  Autant de questions qui taraudent les esprits au regard de la cacophonie qui a Ă©lu domicile au sein du gouvernement dit de « coalition ».

Les faits tendent Ă  faire croire que la fameuse coalition n’est que thĂ©orique, dans la pratique chacun regarde dans sa direction et semble privilĂ©gier les intĂ©rĂȘts de son camp. Le cas le plus Ă©difiant et la mise au frigo jusqu’à ce jour des ordonnances de FĂ©lix Tshisekedi portant nomination des animateurs de la SNCC et de la GCM. On croyait qu’avec la mise en place du gouvernement Ilunkamba, fruit du partenariat FCC-CACH, la situation allait ĂȘtre dĂ©bloquĂ©e. Malheureusement, comme son prĂ©dĂ©cesseur, l’actuel ministre FCC refuse d’exĂ©cuter ces ordonnances prĂ©sidentielles donnant ainsi l’impression d’ĂȘtre au-dessus de l’initiateur de ces dĂ©cisions. Du cĂŽtĂ© de la prĂ©sidence de la RĂ©publique, on accuse le coup et on se comporte comme si cela Ă©tait normal. La RDC devient ainsi le seul pays au monde oĂč un ministre peut bloquer les dĂ©cisions du PrĂ©sident de la RĂ©publique. Du jamais vu sous Mobutu, M’Zee LD Kabila et le RaĂŻs Joseph Kabila.

La guerre Ă©pistolaire entre Sakombi Molendo, ministres des Affaires fonciĂšres, et Tunda ya Kasende, VPM de la Justice, au sujet de l’affaire Mokia contre Ngoy Kasanji, illustre bien la cacophonie au sein du gouvernement. Pour certains analystes politiques Sakombi Molendo a foulĂ© au pied le principe de la prĂ©sĂ©ance au sein du gouvernement. Du cĂŽtĂ© des Affaires fonciĂšres, on accuse le ministre de la Justice de dĂ©fendre la cause de Ngoy Kasanji, sociĂ©taire comme Tunda ya Kasende, du FCC quand bien mĂȘme qu’il a Ă©tĂ© dĂ©boutĂ© par la justice.

Tous ces cas, ajoutĂ©s Ă  bien d’autres, crĂ©ditent l’hypothĂšse qu’au sein du gouvernement de coalition FCC-CACH chacun Ɠuvre pour son camp au lieu de faire avancer la RDC.

leave a reply