đŸ‡šđŸ‡©Alternance historique en RDC : l’Etat veut immortaliser la date du « 24 janvier »

A un mois et quelques jours de l’An 1 de la passation du pouvoir entre l’ex-chef de l’Etat Joseph Kabila et l’actuel prĂ©sident de la RĂ©publique, le gouvernement compte institutionnaliser la date du 24 janvier. Sera-t-elle une journĂ©e fĂ©riĂ©e ? Le doute plane encore


Le gouvernement a adoptĂ©, vendredi 6 dĂ©cembre 2019, la proposition visant Ă  institutionnaliser la date du 24 janvier. C’était au cours de la treiziĂšme rĂ©union ordinaire du Conseil des ministres qui s’est tenue Ă  la CitĂ© de l’Union Africaine Ă  Kinshasa. Cette proposition est l’Ɠuvre du ministre prĂšs le PrĂ©sident de la RĂ©publique, AndrĂ© Kabanda Kana. Il l’a soumise au conseil des ministres en prĂ©vision de la commĂ©moration de l’an 1 de la premiĂšre alternance dĂ©mocratique en RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo. Un Ă©vĂ©nement historique jamais connu depuis l’accession du pays Ă  l’indĂ©pendance.

« A l’approche de l’anniversaire de l’An 1 de l’alternance pacifique et dĂ©mocratique dans notre pays, le Ministre PrĂšs le PrĂ©sident de la RĂ©publique a proposĂ© au Conseil des Ministres, le projet d’institutionnalisation de cette journĂ©e historique afin de la pĂ©renniser. Plusieurs propositions ont Ă©tĂ© formulĂ©es Ă  ce sujet. AprĂšs dĂ©bats et dĂ©libĂ©rations, le Conseil des Ministres l’a adoptĂ© moyennant amendements », peut-on lire dans le compte rendu du Conseil des ministres.

Mais le gouvernement n’a pas rĂ©vĂ©lĂ© les amendements portĂ©s Ă  cette proposition. Encore moins la forme que prendra dĂ©sormais la journĂ©e du 24 janvier chaque annĂ©e en RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo. Surtout que ce mois est dĂ©jĂ  chargĂ© d’histoire au pays de Patrice Lumumba. Puisque, justement, cet ancien et tout premier Premier ministre de l’histoire congolaise a Ă©tĂ© assassinĂ© le 16 janvier 1961, une journĂ©e dĂ©clarĂ©e, chaque annĂ©e, fĂ©riĂ©e, chĂŽmĂ©e et payĂ©e. Puis, s’en est suivi d’un 17 janvier 2001, jour de l’assassinat du prĂ©sident Laurent-DĂ©sirĂ© Kabila, troisiĂšme chef de l’Etat congolais. Cette journĂ©e est Ă©galement dĂ©clarĂ©e fĂ©riĂ©e, chĂŽmĂ©e et payĂ©e en RDC. Et cela, sans oublier un certain 4 janvier 1959, jour des martyrs de l’indĂ©pendance. Cette date est Ă©galement commĂ©morĂ©e et elle est dĂ©clarĂ©e chaque annĂ©e journĂ©e fĂ©riĂ©e, chĂŽmĂ©e et payĂ©e.

Face Ă  ce mois chargĂ© d’histoire et des fĂ©riĂ©s, le gouvernement va-t-il ajouter une nouvelle couche en instituant le 24 janvier  comme journĂ©e fĂ©riĂ©e et chĂŽmĂ©e ? C’est le grand doute qui plane encore, puisque le gouvernement n’a pas encore clarifiĂ© la forme que prendra cette nouvelle commĂ©moration. Mais au regard de l’importance de la date, sa pĂ©rennisation pourrait aider le pays Ă  ne plus retomber dans le coup de force pour briguer la magistrature suprĂȘme.

leave a reply