đŸ‡šđŸ‡© RDC : l’armĂ©e annonce des opĂ©rations de « grande envergure » Ă  Beni

Les Forces armĂ©es de la RDC ont annoncĂ© qu’elles ont lancĂ© depuis mercredi les opĂ©rations dites de « grande envergure » contre les groupes armĂ©s locaux et Ă©trangers actifs dans l’est du pays. À travers cette initiative, elles espĂšrent mettre fin dĂ©finitivement Ă  l’insĂ©curitĂ© dans cette rĂ©gion fragilisĂ©e par des annĂ©es des conflits armĂ©s.

Le gouvernement annonce avoir quasiment doublĂ© l’effectif de l’armĂ©e dans la rĂ©gion. On compterait aujourd’hui environ 21 000 soldats Ă  Beni contre prĂšs de 11 000 prĂ©cĂ©demment, soit un dixiĂšme de l’effectif des FARDC.

Selon une source militaire, les troupes ayant passĂ© plus de temps dans cette partie du pays seront progressivement relevĂ©es. C’était l’un des problĂšmes soulevĂ©s par la sociĂ©tĂ© civile, le maintien de contingents fatiguĂ©s aprĂšs des mois, voire des annĂ©es d’opĂ©rations ou d’attente dans les forĂȘts du territoire de Beni.

L’armĂ©e parle Ă©galement d’une plus grande implication de son Ă©tat-major gĂ©nĂ©ral. Le prĂ©sident FĂ©lix Tshisekedi avait promis de transfĂ©rer lĂ -bas l’état-major. Son chef, le gĂ©nĂ©ral d’armĂ©e CĂ©lestin Mbala, se retrouve actuellement dans la rĂ©gion, tout comme le commandant de la 3e zone de dĂ©fense des FARDC, le gĂ©nĂ©ral Fall Sikabwe, affectĂ© Ă  Kisangani. Reste Ă  savoir combien de temps ils vont rester, s’interroge un dĂ©putĂ©.

L’un des problĂšmes rĂ©currents de l’armĂ©e Ă  Beni, c’était la logistique, avec des militaires qui signalaient parfois des ruptures d’approvisionnement. Les FARDC soutiennent avoir renforcĂ© leurs capacitĂ©s dans ce domaine. Une source militaire parle mĂȘme d’un renfort dans le domaine aĂ©rien.

La sociĂ©tĂ© civile de Beni dit attendre pour se prononcer, elle dit attendre des actes concrets, Ă©chaudĂ©s par de prĂ©cĂ©dents effets d’annonce. Il faut dire que, plus d’une fois, l’armĂ©e congolaise a rĂ©ussi Ă  prendre les positions attribuĂ©es Ă  de prĂ©sumĂ©s rebelles ougandais ADF avant de les perdre.

Ces opĂ©rations sont une initiative unilatĂ©rale de l’armĂ©e congolaise, la Monusco n’a pas Ă©tĂ© sollicitĂ©e ou associĂ©e. Toutefois, la mission onusienne promet son appui si elle est sollicitĂ©e et plaide pour le respect des droits de l‘homme et la protection des populations civiles au cours de ces opĂ©rations.

 

leave a reply